Réaction allergique à l’odeur d’un aliment

 

Toutefois, il faut tenir compte de certains faits avant de trop s’en faire.

Les réactions allergiques sont déclenchées par des protéines alimentaires spécifiques. Sans contact avec ces protéines, il n’y aura pas de réaction allergique.

Certains mécanismes, tels que la mouture et la pulvérisation, peuvent faire en sorte que  des protéines se retrouvent en suspension dans l’air. Écailler des arachides est un parfait exemple: un nuage de particules se forme dans l’air environnant! La personne allergique peut donc se trouver en contact avec l’allergène par inhalation.

Sachant qu’il peut suffire d’une particule représentant 1/7000 d’arachide (et même, chez les personnes les plus sensibles, 1/70 000) pour déclencher une réaction, il n’est pas surprenant de penser que des symptômes puissent apparaître lorsque des particules se retrouvent dans l’air ambiant. Par contre, le risque de réaction anaphylactique pouvant mettre la vie d’une personne en danger est très faible.

Mais qu’en est-il des odeurs?

Les composés chimiques qui envoient des influx nerveux au cerveau afin que celui-ci enregistre la sensation d’une odeur ne sont pas des protéines et sont donc incapables de causer des réactions allergiques.

On appelle pyrazines les composés chimiques responsables de l’odeur et de la saveur des arachides.

Comment expliquer les symptômes provoqués par l’odeur du beurre d’arachide?

L’hypothèse la plus probable est une réponse physiologique conditionnée, comme dans l’expérience de Pavlov. Une personne allergique au fait de sa condition éprouve de l’inconfort, voire même de la panique lorsqu’elle se retrouve en contact avec son ennemi! L’arôme de l’arachide serait un stimulus suffisant pour envoyer un signal d’alarme au cerveau qui, se sentant menacé, répond en déclenchant l’apparition de symptômes.

En conclusion…

L’inhalation de protéines d’arachides dans l’air environnant pourrait causer des réactions allergiques (rarement de type anaphylactique), alors que les odeurs peuvent occasionner des réponses physiologiques conditionnées.

Pour en apprendre davantage sur les allergies alimentaires, vous pouvez consulter le site: http://docteurmaman.com

Le lien direct:  Les allergies alimentaires